15 mai 2014

Coïmbra

15 mai 2014 J’ai sauté un jour, personne ne s’en plaindra, mes promenades dans divers quartiers de Lisbonne et mes lectures dans les parcs — en ce moment « Inceste » d’Anaïs Nin — lassent mes rares lecteurs. Pourtant, je crois que c’est ainsi qu’il faut apprécier cette ville merveilleuse et je ne reprendrai pas mes diatribes contre les malheureux touristes qui… Passons… Ce matin, marchant à l’aube dans la merveilleuse tendre luminosité du soleil encore timide dans les petites rues de l’Alfama, je vais à la gare Santa... [Lire la suite]