18 mai 2017

Trop d'art ou pas assez

Mes amis disent que ma conception de l’art est trop exigeante. Je considère en effet — et j’ai développé ça dans mon vieux livre publié chez Hermès sur l’art numérique — qu’il n’y a véritablement art que lorsque l’objet présenté, qu’il soit visuel, sonore ou linguistique, provoque chez celui qui le perçoit un mécanisme que j’appelle de « sémiose », c’est-à-dire pour aller vite oblige son receveur à une réorganisation au moins partielle de ses réseaux sensibles. Sans cela il peut y avoir un effet esthétique mais qui reste... [Lire la suite]
Posté par balpe à 18:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 mai 2017

Même les vieux séduisent

Il fait chaud, Gran Via je m’assied sur un banc à l’ombre pour me reposer et regarder les passants. Deux jeunes femmes d’environ trente ans viennent s’asseoir à côté de moi et ne tardent pas à engager la conversation. Ce sont des rennaises en voyage de week-end à Madrid, elles na parlent pas espagnol et ne connaissent pas du tout la ville ; on parle de choses et autres. Je leur dis que je suis là pour un mois. Ça les intéresse, je crois qu’elles ne s’opposeraient pas à ce que je leur offre un verre et leur serve de guide pour la... [Lire la suite]
Posté par balpe à 18:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
16 mai 2017

Je me suis perdu

J’avais été tellement intéressé par le petit quartier que j’avais parcouru autour du Muséo d’Arte Contemporaneo en revenant du Templo di Debod » que j’ai décidé d’explorer la partie Nord de Madrid au-delà de la Gran Via que j’avais décidé, après ma piscine, d’aller explorer cette partie de la ville tout en sachant que de mon logement à la Plaza de Castilla, en suivant tout droit le passeo de Castellana il y a plus de six kilomètres. Ce n’est donc pas ainsi que j’avais décidé de faire d’autant que cette avenue est une espèce... [Lire la suite]
Posté par balpe à 22:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
15 mai 2017

Temlo di Debod

Parmi les curiosités de Madrid, figure ce temple destiné au dieu Amon et qui a été déplacé, comme tant d’obélisques, depuis Debod (ne me demandez pas où ce lieu se trouvait exactement, ce que je sais c'est que c'est un don de l'Égypte à l'Espagne après la construction du barrage d'Assouan). Situé, dans un agréable jardin, au bord du versant assez élevé du Manzanares, il domine l’énorme Parco de la Casa do Campo, vue qui donne l’impression fausse que Madrid est entouré de forêts. C’est un joli petit temple posé sur deux bassine et je... [Lire la suite]
Posté par balpe à 17:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 mai 2017

Le Manzanares

Il y a des lieux que l’on n’a pas l’habitude de voir et vers lesquels seul le touriste un peu fou, original, ayant beaucoup de temps à perdre ou adepte inconditionnel de la marche pour elle-même, se dirige. Ainsi de la rivière qui traverse Madrid ; une rivière, pas un fleuve ; une rivière qui se jette dans une autre rivière, le Jarama qui, enfin rejoint Le Tage. C’est donc un cours d’eau assez modeste, étonnant même pour la troisième ville d’Europe. Si à Madrid on n’arrête pas de monter et de descendre c’est pourtant que la... [Lire la suite]
Posté par balpe à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
13 mai 2017

San Isidro

Il y avait bien trente ans, au moins, que je n’avais pas eu mal aux dents. Mais il n’y a apparemment pas d’âge pour les expériences négatives. Et bien voilà, c’est fait. Hier une lente montée des sensations négatives et cette nuit impossible de dormir. Il y a heureusement dans le quartier où je vis de nombreuses « clinica dental » très bien équipées. Elles (ce sont des femmes) m’ont pris en urgence : radio, abcès sous une molaire, antibiotique, calmant… J’espère que ça tiendra jusqu’à fin mai. Sinon… Après cette... [Lire la suite]
Posté par balpe à 21:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

12 mai 2017

Triste sale temps

Aujourd’hui la ville et moi sommes tristes, il a plu tout le jour, avec de petites éclaircies et de plus le vent était glacial. Le temps n’a commencé à se radoucir que vers dix sept heures. Autant dire que ce n’était pas un jour à mettre un touriste dehors. Pourtant mon « studio » est si petit que je ne peux imaginer y rester enfermé une journée entière. Je suis donc sorti et j’ai repris mes habitudes de marche, allant d’abord au nord de la Gran Via dans des quartiers où je n’étais pas encore allé le long de la rue très... [Lire la suite]
Posté par balpe à 18:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 mai 2017

On ne peut pas gagner tous les jours

Ce matin mes amis sont partis et depuis l ‘orage d’hier soir, il a plu de temps en temps dans la nuit. Du coup il fait froid et j’ai dû ressortir un pull over. On ne peu pas gagner tous les jours. D’après la météo, il faudra attendre le début des fêtes de San Isidro, samedi matin pour que le beau temps revienne, même si, dans la journée il y a eu quelques belles éclaircies. Je suis quand même sorti acheter Le Monde et El Pais pour essayer d’améliorer mon usage de l’espagnol. Puis je suis allé à la piscine, rien de tel pour... [Lire la suite]
Posté par balpe à 17:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
10 mai 2017

Jazz et errance

Le temps est médiocre presque un peu frais et demain il devrait pleuvoir. J’amène mes amis qui repartent demain au parc du Retiro, le très grand jardin, parfaitement entretenu, soigné même, qui se trouve derrière le Prado et qui offre de superbes lieux de promenade. D’abord la roseraie, merveilleuse de parfums et de couleurs avec un très grand nombre de variétés de roses. Si je m’écoutais, je n’arrêterais pas de photographier bien que sachant l’inutilité de toutes ces photos. Ensuite un autre jardin, dans le jardin, près de l’ancienne... [Lire la suite]
Posté par balpe à 17:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
09 mai 2017

Choses et autres

Gran Via, un petit attroupement, deux policier devant une porte, des gens derrière la porte qui essaient de sortir, les policiers essaient d’entrer. C’est l’entrée d’une banque. Tout de suite viennent à l’esprit des images de séquestration, hold up, etc… Bref quelque chose de violent. On s’approche et on s’aperçoit que c’est une scène digne d’un film. Quelqu’un — un distrait, un farfelu, un fou, un original, un farceur, etc… ?— a attaché son vélo à la poignée de cette porte. La situation est cocasse, les policiers ne sont pas... [Lire la suite]